Concept-cars et design automobile aux Invalides.

Amoureux de design automobile ou passionnés de belles carrosseries se sont donnés rendez-vous pour la traditionnelle exposition de concept-cars du Festival Automobile International organisé à Paris du 29 janvier au 2 février 2020. Dans une immense tente de plus de 3000m², avec en toile de fond l’Hôtel National des Invalides, il est possible d’approcher de très près quelques-uns des plus désirables modèles et concepts cars de la planète.

Citroën 19_19 concept

En 2019, Citroën aussi a fêté son centenaire. Pour marquer le coup, les designer ont imaginé un étonnant engin de 4,65 m de long, monté sur des roues démesurées de 30”. Pour que le ramage se rapporte au plumage (futuriste), le constructeur aux chevrons a installé deux moteurs électriques pour une puissance totale de 462 ch. L’autonomie revendiquée est de 800 km grâce à une surpuissante batterie de 100 kWh. Si le véhicule est étonnant par son look, il n’en reste pas moins fidèle aux valeurs de la marque et se veut “ultra-confort”. A bord, les occupants profitent d’un véritable salon avec méridienne à l’avant et sofa à l’arrière.

Bentley EXP 100 GT

Ce modèle, réalisé pour les 100 ans du constructeur britannique, présente l’avenir de Bentley à échéance 2035. Cette grande berline de 5,80 m de long embarque 4 moteurs indépendants, tous électriques. Cavalerie qui développe 1500 Nm de couple. Avec un tel engin, passer de 0 à 100 km/h réclame moins de 2,5 sec et la vitesse maxi des 300 km/h n’est qu’une formalité. En usage intensif, l’autonomie ne devrait pas être aussi exceptionnelle qu’annoncée : Bentley parle d’une réserve de 700 km. L’auto se démarque enfin par ses matériaux à la fois innovants et durables : peinture à base de balles de riz recyclés, textile similicuir 100% naturel issu de la vinification, accessoires en cristal et tapis en laine…

Bugatti La Voiture Noire

La firme de Molsheim est passée maître dans la réalisation d’exemplaires uniques. En mars 2019, elle présente “La Voiture Noire”. Il s’agit d’un modèle inspiré de la Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti. A l’époque, elle était déjà dénommée ainsi. Pourquoi ? Car, elle était l’unique exemplaire noir sur les 4 produits au total. La nouvelle venue, qui reprend la typique épine dorsale de son aînée, n’est pas une Chiron ou une Divo recarrossée. Le châssis de la nouvelle venue a gagné quelques centimètres d’empattement. En revanche, mécaniquement, c’est bien le mythique W16 8L quadriturbo de 1.500 ch et 1.600 Nm de couple que l’on retrouve. Un modèle dont le prix est estimé à plus de 11 millions d’euros… HT !

Citroën Ami One

Citroën débarque en force à l’exposition “Concept-cars et Design Automobile”. L’Ami One, révélée au Salon de Genève 2019, est également du voyage. Ce concept de seulement 2,50m de long est étonnant par son look mais aussi et surtout dans sa conception. Pour limiter les coûts, les designers ont imaginé des pièces de sa carrosserie symétriques. Intérêt ? Elles peuvent indifféremment être montées à droite ou à gauche (ailes, portes), à l’avant ou à l’arrière (capot, boucliers, optiques…). Sous le capot, on retrouve une motorisation “zéro émission à l’échappement”. L’autonomie est limitée à 100 km pour un usage purement urbain.

GFG Style Kangaroo Concept

Il a été présenté en mars, au Salon de Genève 2019, lui c’est le Kangaroo Concept. Il a été imaginé par le célèbre bureau de design italien Guigiaro. Ce coupé biplace, haut sur patte, a été conçu pour être à l’aise sur tout type de terrain, y compris en hors-piste. Il est d’ailleurs qualifié par ses concepteurs de “hyper SUV”. Sa hauteur de suspension peut varier de 14 à 26 cm selon le mode sélectionné. Le Kangaroo est 100% électrique. Ces deux moteurs affichent une puissance de 245 ch chacun. La voiture est équipée de quatre roues motrices, et directrices. Vous aurez sous les yeux un prototype fonctionnel, mais dont aucune déclinaison en série n’a encore été annoncée.

Krugger FD Concept

Quand le champion du monde de custom, Frédéric Bertrand alias Fred Krugger, se lance dans la réalisation d’une voiture, ça donne un drôle d’engin ! “L’idée était de ré-interpréter les premières voitures de courses des années ’30.C’était l’époque des balbutiements de l’aérodynamisme et de l’arrivée de l’esthétisme dans la mécanique industrielle. J’amène un côté rétro-futuriste avec pas mal d’anachronismes.” a expliqué le concepteur à une journaliste de vedia.be. Et pour élaborer son projet, il a travaillé “à l’ancienne” avec des crayons et sans ordinateur ! Le roadster fait 750 chevaux pour 1250 kg. Il aura fallu 10 mille heures à l’artisan pour concevoir son chef d’oeuvre.

Source.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le