Sondages de l’Élysée : Nicolas Sarkozy a quitté le tribunal.

Convoqué le 2 novembre 2021 comme témoin au procès des sondages de l’Élysée, Nicolas Sarkozy a dénoncé à la barre une décision « parfaitement anticonstitutionnelle » et « totalement disproportionnée ». Protégé par son immunité présidentielle, l’ex-chef de l’État n’a jamais été poursuivi ni entendu dans ce dossier.

L’ancien président a quitté le tribunal un peu avant 14 h 30, après moins d’une heure à la barre. L’ex-président a opposé le silence aux premières questions du tribunal correctionnel de Paris, invoquant la « séparation des pouvoirs ». « La séparation des pouvoirs n’est pas à géométrie variable », a-t-il estimé dans une déclaration liminaire. « C’est un principe essentiel des démocraties qui s’appelle la séparation des pouvoirs et comme président de la République, je n’ai pas à rendre compte de l’organisation de mon cabinet ou de la façon dont j’ai exercé mon mandat », a-t-il lancé.

Source.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]