Meeting d’Eric Zemmour : démonstration de force du candidat qui lance le temps de “la reconquête”.

Éric Zemmour, candidat déclaré à l’élection présidentielle, a sonné dimanche “le début de la reconquête” dans un premier meeting aux accents trumpiens, opposant les attentes d'”un peuple qui ne s’est jamais couché” aux “innombrables erreurs” d’un establishment présumé.

L’essayiste, qui a annoncé sa candidature mardi dans une vidéo aux résonances gaulliennes pétrie de nostalgie , a lancé sa campagne le 5 décembre 2021 devant quelque 15.000 personnes, selon les organisateurs, environ 10 000 selon un décompte de Reuters, au parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), dans un climat électrique.

Ce rassemblement, marqué par des tensions avec notamment l’intrusion de militants de SOS Racisme, se voulait une démonstration de force au lendemain de l’intronisation de la candidate de la droite, Valérie Pécresse, gagnante de la primaire des Républicains face à Eric Ciotti, “ami” auquel Eric Zemmour a tendu la main, tout comme aux électeurs du RN.

Source.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]