Emmanuel Macron ouvre le Salon de l’agriculture de manière express, Jean Castex prend le relais.

Le président de la République, Emmanuel Macron, accaparé par l’invasion russe en Ukraine, est tout de même venu inaugurer le samedi 26 février le Salon international de l’agriculture.

Le président, qui n’est pas encore officiellement candidat, tenait à être aux côtés des agriculteurs pour leur adresser trois messages : il a remercié le monde agricole, « qui a tenu pendant la pandémie du Covid-19 » ; il a ensuite vanté la souveraineté alimentaire, « l’ambition que nous devons avoir pour notre agriculture », ainsi que la loi EGalim.

Avant de partir, il a prévenu des conséquences de la guerre en Ukraine pour le pays : « Ce que nous sommes en train de vivre ne sera pas sans conséquence pour le monde agricole. (…) La guerre est revenue en Europe. Cette guerre a été choisie unilatéralement par le président Poutine. (…) De manière certaine, il y aura des conséquences dans nos exportations pour les grandes filières », comme celles du vin, des céréales et de l’alimentation du bétail. Il a ajouté que le gouvernement préparait « un plan de résilience » pour faire face aux conséquences économiques de cette crise.

Emmanuel Macron a ensuite coupé le traditionnel ruban sous le regard de Neige, la vache égérie de l’événement, qui a pris ses quartiers jeudi soir dans le Parc des expositions de la porte de Versailles. Puis le premier ministre, Jean Castex, a pris le relais, à partir de 9 heures, pour faire le tour du salon et défendre le bilan du quinquennat à six semaines du scrutin.

Source.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]