Une centaine de personnes, élus ou simples citoyens, sont venus manifester «contre la violence et pour la démocratie» le 16 juin à Paris, pour protester contre la rude altercation entre un passant et Nathalie Kosciusko-Morizet, 

Le 15 juin, alors que la candidate aux législatives faisait campagne, un passant lui avait arraché des tracts de la main, pour les lui envoyer au visage, en la traitant de «bobo de merde», selon une journaliste de l’AFP.  Elle avait alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Après l’intervention de policiers, elle avait été conduite à l’hôpital Cochin pour subir des examens. Elle est sortie de l’établissement le lendemain, le 16 juin.

Diaporama.

 

 

[codepeople-post-map]

vu 6708 fois par 909 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le