Le contraste est spectaculaire. A 9 heures ce matin, ce samedi 15 décembre 2018, quelques centaines de « gilets jaunes » seulement étaient réunis en haut des Champs-Elysées, aux abords de la place de l’Etoile. C’est pourtant le lieu de rassemblement emblématique de la mobilisation, chaque samedi, depuis le 17 novembre. La semaine passée, le 8 décembre, à la même heure, ils étaient déjà quelques milliers à former une marée jaune en haut de l’avenue. La semaine d’avant, le 1er décembre, c’est dès le matin que l’Arc de triomphe avait été pris d’assaut.

Pour la première fois depuis le début du mouvement il y a un mois, on constatait samedi 15 décembre un réel et spectaculaire recul de la mobilisation sur la grande avenue parisienne. En nombre de manifestants (ils étaient moins de 3 000, selon le ministère de l’intérieur, 33 000 dans toute la France), comme en intensité.

En début d’après-midi, on a observé quelques face-à-face tendus entre « gilets jaunes » et forces de l’ordre, avant l’usage de grenades lacrymogènes sur les Champs-Elysées – sans commune mesure avec les samedis précédents. Source.

En voir plus : consultez la Galerie.

  • Ouverture: ƒ/8
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 15 décembre, 2018, 11:12:39
  • Correction d’exposition: -2/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 16mm
  • ISO: 4000
  • Localisation: 48° 52.2785′ 0″ N 2° 19.8416′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/640s

vu 4120 fois par 1954 visiteurs

RelatedPost