C’est traditionnellement le jour des revendications syndicales et de la défense des droits des salariés. Cette année, le 1er mai était aussi celui de l’expression politique et de la mobilisation, entre-deux-tours de l’élection présidentielle oblige. A cinq jours du second tour de la présidentielle, les syndicats sont descendus dans la rueLire la suite