Un 1er mai 2012 aux couleurs de l’élection présidentielle

C’est traditionnellement le jour des revendications syndicales et de la défense des droits des salariés. Cette année, le 1er mai était aussi celui de l’expression politique et de la mobilisation, entre-deux-tours de l’élection présidentielle oblige.

A cinq jours du second tour de la présidentielle, les syndicats sont descendus dans la rue contre la “provocation” de Nicolas Sarkozy qui rassemblait au même moment ses partisans au Trocadéro pour une “vraie fête” du travail, tandis que Marine Le Pen conduisait son rituel cortège à l’Opéra.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]