Crise diplomatique dans le Golfe: le Qatar isolé et accusé de «soutien au terrorisme»

Le Qatar se retrouve en position de fragilité ce lundi 5 juin 2017. Sur les six pays – dont le Qatar – composant le conseil de coopération du Golfe, trois d’entre eux – l’Arabie Saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis – ont brusquement annoncé qu’ils cessaient toute relation diplomatique avec Doha.

Puissance régionale, l’Egypte a également décidé de suivre la même voie. Pour justifier cette décision, les pays évoquent le soutien au terrorisme dont serait coupable le Qatar. « Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daesh et Al-Qaïda » a accusé un responsable saoudien. L’Arabie Saoudite, tout comme l’Egypte, a décidé de fermer toutes ses frontières (terrestre, maritime, aérienne) aux Qataris.

Doha a réagi ce lundi matin. Dans un communiqué, le pays dénonce des mesures « injustifiées » et « sans fondement », qui ont « un objectif clair : placer l’Etat (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté ».

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]