Paris : après les agressions, une manifestation contre l’homophobie à République.

Dire un non massif à l’homophobie et « mettre la pression » aux pouvoirs publics pour des mesures concrètes de soutien aux victimes. Voilà le double objectif du rassemblement qui a eu lieu ce dimanche 21 octobre 2018 sur la place de la République à Paris et qui a réuni plusieurs milliers de participants.

La manifestation, statique, a en effet été organisée dans l’urgence par SOS Homophobie et l’Inter-LGBT, soutenus par une trentaine d’autres associations, en réaction à la récente multiplication des violences homophobes, lesbophobes ou transphobes dans les rues de la capitale. Les associations organisatrices en ont recensé une demi-douzaine en moins d’un mois. L’inquiétante série noire a commencé le 18 septembre dernier devant le Petit Théâtre. Un établissement de Belleville à la sortie duquel deux jeunes hommes avaient eu le « tort » de s’enlacer. Ils avaient été roués de coups par des témoins (interpellés depuis) de ce très banal geste d’affection. « C’était juste un câlin », avait indiqué l’une des victimes qui a posté sur les réseaux sociaux des photos de son visage tuméfié après l’agression. Plus récemment, en début de semaine dernière, c’est Guillaume Mélanie, le président de l’association Urgence homophobie, qui a subi le même type d’attaque dans une rue du IIe arrondissement, où il a été insulté puis frappé en plein visage par un passant. « Ce soir, c’est mon tour », a-t-il écrit dans le récit de son agression, également posté sur Internet, comme pour insister sur la terrible banalisation de ces agressions « ciblées ».

Selon les chiffres communiqués par la Préfecture de police, le nombre d’actes à caractère homophobe commis entre janvier et septembre a pourtant baissé de 37 % par rapport à la même période en 2017. « Mais de nombreuses victimes ne portent jamais plainte », relativise-t-on dans l’entourage des associations LGBT. SOS Homophie a, de son côté, enregistré 216 témoignages d’agressions commises l’an dernier dans la capitale. Source : Le Parisien.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]