Nautic, le Salon nautique de Paris.

Le Nautic, Salon nautique de Paris, rassemble chaque année porte de Versailles les passionnés de la voile, du motonautisme, de la voile légère, de la pêche en mer, du paddle, du kite-surf et du kayak. 

« Pour se mettre à l’eau, on passe par la plage. C’est le premier accès au nautisme ! » Une simple vérité à ne pas oublier, pense Alain Pichavant, le commissaire général du salon nautique, qui s’ouvre ce samedi 9 décembre 2018 à Paris. Dans le hall principal, où s’exposent les sports de glisse, un grand espace ensablé proposé des animations diverses :  « Beach tennis, hand ou volley. Il faut penser aux jeunes, dont les pratiques évoluent et sont très diverses. » A côté, un bassin de 70 mètres permet de s’essayer au wake board tracté, et un autre au surf sur des vagues artificielles !

C’est la «grand messe» annuelle des passionnés ! 825 professionnels sont installés, à partir de ce samedi et jusqu’au dimanche 16 décembre, au palais des congrès de la porte de Versailles. Le rendez-vous attire généralement aux alentours de 200 000 visiteurs.

Combien seront-ils cette année ? En moyenne, presque 60 % arrivent de Province.  « La journée des Gilets jaunes aura forcément un impact, admet le commissaire. Mais il peut y avoir un report sur les autres jours. »

Dans un contexte ou le bateau à moteur représente 80 % du chiffre d’affaires de la filière, ce type d’embarcations prend aussi une grande place au sein du salon.  « Dont près de la moitié pour les semi-rigides, ces bateaux dont une partie de la coque est gonflable,  présente Alain Pichavant . C’est un secteur qui plait beaucoup. Ces bateaux sont de plus en plus gros, et de plus en plus motorisés. Les moteurs hors bords peuvent atteindre 400 chevaux. » Un stand spécifique est dédié au recrutement. Un espace présente des bateaux équipés de moteurs électriques. Toute la semaine, une place sera faite à l’innovation, avec par exemple un stand sur le bateau du futur et le Nautic Hackaton. Les 14 et 15 décembre, 24 heures pour imaginer la base nautique du futur ! Une dizaine d’équipes sont attendues pour concourir, sous la présidence du navigateur Michel Desjoyeaux. Source.

En voir plus : consultez la Galerie.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]